Le Regard Du Crevard Stylé Sur L’imitation

Voilà un sujet intriguant, mais dont on ne parle pas assez souvent pour ma part. Faut-il porter de l’imitation pour être stylé ? Dans quel état d’esprit entrons-nous quand on achète un article de marque ? On ne se demande que très rarement ce qu’est une marque au juste, et pourquoi elle nous attire tant. Quand on est en quête de bons plans sur l’achat de nouveaux habits, faut-il prendre en considération la marque ? Tant de questions pour si peu de réponses… Passons au vif de sujet pour éclaircir tout ça.

Qu’est ce qu’une marque au juste ?

Une marque est une représentation majoritairement graphique ayant pour but de différencier le produit ou le service en question. (Ça y est je commence à faire le mec qui rentre trop dans la théorie). Ce qu’il faut savoir concernant les marques, c’est qu’elles sont la pour faire vendre un même produit plutôt qu’un autre. Détendez-vous, je m’explique. Et ensuite je vais passer aux choses sérieuses. Une paire de basket est le produit et donc Nike et Adidas sont deux marques. Chacune possède sa stratégie marketing pour nous faire vendre. C’est donc la marque qui va déterminer votre choix entre deux produits identiques. Sans transition passons à la partie suivante.

La priorité du Crevard Stylé dans le style.

De toute évidence, si la marque était ma priorité dans le style ce site n’aurait jamais vu le jour, surtout en raison des prix excessifs pour les produits de marque. Aujourd’hui, j’ai l’impression que nous achetons avant tout la marque que le produit. Peut être pour suivre une tendance, ou le regard des autres. Ou encore, se dire que vu que c’est de la marque, c’est forcément de la qualité ou que c’est beau. Que nenni ! Ce n’est pas toujours le cas d’ailleurs.
Le but du Crevard Stylé a toujours été le côté esthétique et le tout, en optimisant le porte feuille. Sans négliger l’état d’esprit du style, comme se sentir bien dans son style entre autres, ainsi que les 7 Principes Fondamentaux.

Le Crevard Stylé face aux marques

Mettons le dans une situation :
Il est face à un article qui lui plaît. Disons un blouson par exemple. Dans ces conditions suivantes, en y respectant l’ordre qui suit, la question de savoir si c’est de la marque ou non, ou même si c’est de l’imitation devient totalement obsolète :

  • Aspect esthétique validé
  • Bien taillé et adapté à la morphologie
  • Prix raisonnable en fonction également de la situation financière
  • Marque ? Imitation ? On s’en balance.

A partir du moment où les trois premières conditions sont respectéés, je ne me pose pas du tout la question si c’est de la marque ou non. C’est de l’imitation ? Tant pis, j’aime ! Je prends. Merci, et bon dimanche !
Je ne dis pas non plus que porter de la marque est négatif en soi, bien au contraire. J’ai certains produits de marque comme un bon jean Levi’s de qualité ou encore d’autres produits chers qui valent totalement leur investissement. D’où la catégorie Exceptions.

Le mot de la fin (le pavé de la fin plutôt)

Vous avez très bien pu remarquer qu’au final, il y a des bons points dans le fait de porter de la marque ou non. Et le point commun impératif entre ces deux avis est d’être totalement à l’aise avec ceux que l’on porte. L’affirmation du style passe par là. Je n’ai aucun mal à affirmer que certains de mes habits sont de l’imitation. Je n’ai aucun mal à revendiquer que je m’habille pour pas cher, car je me donne un challenge pour être bien habillé, et ne pas dépenser beaucoup. Ce qui visiblement, une certaine catégorie de personnes verrait ça comme radin et négatif, alors que cela peut engendrer beaucoup de bonnes choses (je vous dirai lesquelles dans un futur article ne vous inquiétez pas).
De plus, soyons honnêtes. Beaucoup de monde porte de l’imitation ou contrefaçon mais ceux qui l’assument sont beaucoup plus rares. S’il faut que je sois là première personne à mettre en avant une communauté fière qui l’assume, alors je ne peux qu’en être honoré !

Je veux connaître votre vision des choses sur les marques et le port d’imitation. Peut-être possédez-vous un produit d’imitation, mais que vous ne le déclarez pas, en raison du mauvais regard que l’on pourrait avoir de vous ? Est-ce si mal que ça au final de porter de l’imitation ? Une personne portant de la marque est-elle forcément “supérieure” à celle qui n’en porte pas ? Ou tout simplement, sommes-nous victimes d’un système de marketing qui nous pousse à penser de façon limitée ? …