Soldes, le piège de la première démarque

À l’heure où je rédige ce pavé, vous êtes sûrement en train d’être à la recherche du bon plan de cet hiver ou pas du tout. Plutôt en train de savourer une énième raclette devant Netflix à vous réchauffer les miches. Peu importe. Vous devez impérativement prendre connaissance des pièges que vous pourrez rencontrer lors de vos achats.

Se focaliser sur la remise plutôt que le prix final

Tout le monde se rue comme du n’importe quoi sur les premières remises en se prenant le piège de la remise, et non pas du prix. Cela veut dire que l’on se concentre sur le -40% ou -60% alors que l’on devrait en priorité voir le prix final. Comparons deux situations :

  1. Un article à 200 euros qui subit une remise de 50% et tombe à 100 euros. Ici, il y a une grosse remise, mais le prix reste tout de même de 100 euros, ce qui n’est pas négligeable surtout pour un période de soldes où l’on est vraiment censés faire de bonnes affaires. Là vous allez me dire : “Hyke, ça dépend de l’article en question qui coûte ce prix!” Vous avez tout à fait raison ! Mais n’oubliez pas tout de même que peu importe le produit en question, vous allez tout de même débourser 100 euros. Un smicard doit bosser deux jours pour réunir cette somme.

  2. Un article à 80 euros qui subit une remise de 30% et tombe à 56 euros. Dans cette situation, la remise est faible mais le prix est plus tentant. Je ne vous demande pas non plus de vous focaliser uniquement sur le prix, mais juste de comparer ces deux situations pour que vous ne tombiez pas dans le piège. En gros essayez de voir en priorité le prix final tout en prenant en compte le produit, la nécessité, la qualité, la rareté, etc …

Le coup de la remise trop faible

Le prix doit correspondre à une vraie remise. Si l’on passe de 50 à 40 euros par exemple, cela ne sert pas à grand chose (ce n’est que mon avis, je peux comprendre que pour certains, ce ne soit pas le cas). Néanmoins, si l’article en question est demandé et rare, il y a de fortes chances que cela vaille le coup de l’acheter même si c’est une petite remise. La première démarque peut valoir le coup pour la majeure partie quand on a affaire à une pièce forte ou bien un basique avec une touche d’originalité. Mais un basique original devient une pièce forte non ? Ce sera à vous de jauger si la pièce va vite disparaître. Sachez que dans le pire des cas, vous aurez d’autres occasions et qu’au final, vous ne dépenserez pas d’argent.

La disquette de l’offre à saisir rapidement

Il faut impérativement se dire que, même si l’on a raté une occasion, ce n’est pas grave du tout, la mode se renouvelle tout le temps ainsi que les belles pièces rares. On va toujours essayer de faire en sorte que vous achetiez tout de suite pour soi-disant ne pas passer à côté du plan du siècle. Mais la réalité est que vous ne ratez rien du tout. Dans le cas, où l’on ne saisit pas l’occasion de la première démarque, et que le produit disparaît, rien de dramatique, croyez-moi ! Puis, on ne peut pas tout avoir et surtout si l’on ne possède pas le budget nécessaire. Ne vous inquiétez pas, vous réussirez à trouver ce qu’il vous faudra ! Et n’oubliez pas le shopping en ligne qui restera toujours une alternative, que ce soit en période de soldes ou non.

No Basic

Si vous comptez réacquérir vos basiques pendant la période de soldes, je vous conseille vraiment de ne pas de l’acheter au moment de la première démarque (sauf cas exceptionnel, bon prix etc…). Pourquoi ? Tout simplement parce que les pièces basiques sont en abondance et que l’on ne va pas se les disputer autant que les pièces fortes. Donc repoussez vos instincts d’acheteur et attendez encore. Dans le pire des cas, vous trouverez à tout moment des basiques à bas prix.

La première démarque en ligne

demarqueonline

Alors j’achète ou j’achète pas ?
Un bon indicateur sur certains sites, quand vous faites vos achats sur internet permettent de voir si l’article en question est demandé ou non. Jaugez en fonction de la demande et du prix pour bien déterminer si l’achat vaut le coup. Dans ce cas, j’ai craqué pour une première démarque. Cela faisait longtemps que j’avais reperé cet article. Mais le prix était trop élevé. En remarquant que ma taille était demandé et que le prix était pas trop mal pour l’originalité de la pièce, j’ai décidé de me le procurer. Jugez par vous-même.

Prix maximums conseillés lors de la période de soldes

Pour finir, j’aimerai vous donner le montant des prix à ne pas dépasser lors des achats selon Crevard Stylé pendant la période de soldes sauf exceptions bien entendu.

  • T-shirts : 15 euros
  • Pantalons : 30 euros
  • Chemises : 25 euros
  • Chaussures habillées : 50 euros
  • Sneakers/baskets : 40 euros
  • Pulls : 30 euros
  • Manteaux/vestes : 70 euros
  • Accessoires, sous-vêtements : 10 euros

En espérant que cet article vous aura aidé pour vos futures emplettes, je vous souhaite que peu importe ce qui se passera, que vous vous ferez plaisir et que vous trouverez le meilleur des bons plans.